Guide d’achat – Détendeurs de plongée

par | 2 Août 2022 | Plongée | 0 commentaires

Avoir votre propre équipement de plongée, comme un détendeur, un masque, un gilet stabilisateur, des gants et bottes, ainsi que des palmes, vous permettra de vous sentir plus à l’aise et plus confiant sous l’eau.

Si vous cherchez un détendeur pour la plongée sous-marine, vous devez trouver celui qui répond le mieux à vos besoins. Cela dépend du type de plongée que vous pratiquez, des caractéristiques dont vous avez besoin et de vos préférences.

Il y a tellement d’options et il n’est pas facile de trouver la bonne. Je veux vous aider à faire le bon choix, c’est pourquoi j’ai passé en revue les meilleurs détendeurs de plongée, ainsi que ceux que j’ai testés moi-même, pour créer cette liste des meilleurs détendeurs de plongée.

Qu’est-ce qu’un détendeur de plongée et à quoi sert-il ?

Le détendeur règle le flux de l’air provenant de la bouteille. Il est généralement constitué des 5 éléments suivants :

  • Le premier étage
  • Le deuxième étage
  • La source d’air de secours
  • Le flexible moyenne pression du gilet
  • Le manomètre immergeable ou ordinateur de plongée

Le premier étage est la partie centrale du détendeur. Il s’agit d’un dispositif simple et fiable qui alimente en air tous les autres composants. Il se branche sur le robinet de la bouteille soit en se vissant dessus, soit avec un étrier. Quel que soit le système de branchement, un joint torique assure l’étanchéité entre le premier étage et le robinet de la bouteille. Le premier étage fait passer la pression de la bouteille à une valeur intermédiaire située entre 7 et 10 bars au-dessus de la pression environnante.

On respire depuis le deuxième étage. Celui-ci réduit la pression intermédiaire du premier étage  à la pression qui vous entoure et ne fournit de l’air que quand vous inspirez, à la demande. Il est muni d’un clapet antiretour qui laisse s’échapper l’air expiré. Le bouton de purge permet de laisser manuellement s’échapper l’air de la bouteille.

detendeur-plongee-sous-marine

La source d’air de secours (aussi appelée “octopus”) est un deuxième étage supplémentaire que l’on emploie pour partager de l’air avec un binôme en cas de besoin. La source d’air de secours la plus utilisée est un 2ème étage standard sur un tuyau plus long. Vous le passez au besoin à votre binôme pour partager de l’air. Beaucoup sont de couleur vive pour permettre au binôme de les repérer aisément sous l’eau.

Certains plongeurs préfèrent une source d’air de secours combinée à l’inflateur, qui allie un deuxième étage à l’inflateur moyenne pression du gilet stabilisateur. Au besoin, vous passez dessus et vous retirez de votre bouche le 1er étage principal pour le passer à votre binôme. Cela fait généralement partie du gilet stabilisateur quand on désassemble l’équipement. 

Le flexible moyenne pression du gilet est le tuyau qui fournit l’air à l’inflateur du gilet stabilisateur. Quand on plonge avec une combinaison étanche, on en a deux. Le 2ème sert à ajouter de l’air à la combinaison au cours de la descente.

Enfin, le manomètre immergeable indique la pression d’air restante dans la bouteille pour permettre de gérer la réserve d’air. Le plus simple consiste en un tuyau muni d’un capteur mécanique qui mesure la pression en bars ou en psi. Il peut comporter d’autres instruments placés dans une console. Le manomètre immergeable peut également être intégré à l’ordinateur de plongée plutôt que d’être un instrument distinct. Certains ordinateurs à gestion d’air ne comportent pas de tuyaux et ont recours à un émetteur pour transmettre les données de réserve d’air entre le 1er étage et l’ordinateur de plongée.

Guide d’achat – Les critères pour choisir le meilleur détendeur de plongée pour ses besoins

La considération la plus importante dans le choix d’un détendeur est la facilité de respiration. Tous les détendeurs modernes provenant de fabricants réputés sont conformes aux exigences de respiration en plongée dans les limites d’une plongée loisir normale. Les plus haut de gamme offrent une facilité de respiration accrue et de meilleures performances.

La connexion – DIN ou étrier ?

Le système d’étrier rattache le 1er étage à la robinetterie de la bouteille avec un système de connexion, une sorte de clapet. Avec le système DIN, le détendeur se visse sur le robinet.
Le système d’étrier est plus ancien et plus répandu, mais le DIN devient de plus en plus populaire et est largement utilisé en Europe et en Asie. De plus, le système DIN offre une pression nominale supérieure.

Puis-je utiliser un régulateur DIN sur un réservoir à étrier ?

Vous pouvez le faire, vous aurez simplement besoin d’un convertisseur. Recherchez-en un qui soit solidement fabriqué à partir de matériaux durables et qui semble pouvoir supporter quelques coups. Pour les plongeurs DIN, un convertisseur est un élément essentiel qui ne devrait jamais quitter votre sac de plongée lorsque vous partez en vacances.

Puis-je utiliser un détendeur à étrier sur une bouteille DIN ?

Oui, mais vous devez savoir ce que vous faites, car il s’agit d’un problème de sécurité. Un réservoir DIN est prévu pour 300 bars et un réservoir à étrier pour 232 bars. Si vous remplissez un réservoir DIN à 300 bars et que vous l’utilisez avec un étrier, vous risquez d’avoir des problèmes !

Donc, si vous faites cela, assurez-vous que la pression du réservoir ne dépasse pas 232 bars, avant d’ajouter l’étrier sur le réservoir.

Une fois fait, tout ce dont vous avez besoin est un insert et une clé allen. Tout centre de plongée digne de ce nom (eau) en dispose facilement. Mais ce n’est jamais une mauvaise idée d’en avoir quelques unes en plus avec vous, juste au cas où.

plongee-sous-marine-bouteille-detendeur

Température de l’eau

Chaude

Bonne nouvelle pour les plongeurs des beaux jours, vous n’avez pas à vous soucier de la température de l’eau lorsque vous achetez votre prochain détendeur – les détendeurs standard devraient fonctionner parfaitement dans une eau de 10°C et plus.

Froide

En règle générale, pour toute eau inférieure à 10°C, vous aurez besoin d’un détendeur étanche. Cela signifie que les parties internes du premier étage sont complètement protégées de l’environnement, ce qui empêche leur grippage dans les environnements froids. D’autres caractéristiques, telles que de gros boutons de purge, peuvent également rendre un détendeur « compatible avec l’eau froide », mais il s’agit là d’une question de facilité d’utilisation plutôt que de sécurité.

Équilibré ou déséquilibré

Pour les plongeurs en eau chaude et les plongeurs sportifs, la principale différence entre un détendeur équilibré et un détendeur déséquilibré est la façon dont il « respire ». Ce terme fait référence à la modification du débit d’air lorsque vous manquez d’air.

Un détendeur équilibré fournit le même débit d’air à chaque respiration, jusqu’à ce que votre bouteille soit vide. Un régulateur déséquilibré fournira un débit d’air plus faible à mesure que la pression de votre réservoir diminue. Ce changement dans la respiration peut être un rappel utile pour vérifier votre manomètre avant de manquer d’air. Si vous plongez dans des conditions froides ou si vous dépassez les limites de la plongée de loisir (40 mètres), vous devez utiliser un détendeur équilibré. Une modification du débit d’air peut être dangereuse lors d’immersions plus difficiles.

Piston ou diaphragme

Les détendeurs à piston et à diaphragme fonctionnent de la même manière, mais utilisent un mécanisme différent pour délivrer l’air. Dans les deux cas, le gaz de votre bouteille entre dans le premier étage du détendeur, où il pousse un piston ou un diaphragme à s’ouvrir et à se fermer lorsque vous respirez. Pour la plupart des plongeurs de loisir en eau chaude, il y a peu de différence entre les deux.

Les premiers étages à piston offrent un débit d’air plus élevé, ils sont donc considérés comme « plus faciles à respirer » que leurs homologues à diaphragme. Les détendeurs à piston sont également plus faciles à entretenir, car ils ont une conception interne de base avec peu de pièces mobiles.

Les premiers étages à diaphragme offrent un débit plus faible et sont moins susceptibles de s’écouler librement. Les détendeurs à diaphragme sont également souvent scellés dans un boîtier étanche à l’air et isolé, ce qui les rend moins susceptibles de geler. C’est pourquoi les plongeurs techniques et en eaux froides les préfèrent.

plongee-detendeur-bouteille

Le nombre de ports

Le premier étage de votre détendeur ne peut jamais avoir trop de ports (points de fixation pour les tuyaux haute et basse pression). La plupart des modèles de base sont équipés de 4 ports basse pression (pour le deuxième étage, les tuyaux de gonflage des gilets de sauvetage et les combinaisons étanches) et d’un port haute pression (pour les manomètres et les ordinateurs de plongée sans fil à air intégré). Cette configuration convient aux plongeurs débutants, mais vous souhaiterez peut-être utiliser davantage de points de fixation à l’avenir. Comme il n’est pas possible d’ajouter des ports supplémentaires ultérieurement, il est préférable de choisir un modèle qui en comporte plus que ce que vous pensez utiliser.

Le poids

De nos jours, de plus en plus de plongeurs voyagent pour explorer de nouveaux environnements sous-marins. Et, lorsqu’il s’agit de voyages en avion, chaque kilo d’équipement compte. Mais vous devez garder la qualité comme priorité absolue lors de vos achats, même si vous recherchez un détendeur de voyage.

Votre détendeur doit être robuste et solide, quel que soit son poids. Évitez les pièces en plastique fragiles, les boutons minuscules et tout matériau trop souple ou fragile. Si vous souhaitez réduire le poids de votre sac d’équipement, recherchez des détendeurs fabriqués dans des matériaux légers comme le titane et la fibre de carbone. Vous pouvez également réduire le poids total de votre détendeur en utilisant des tuyaux tissés plutôt que du caoutchouc, et un manomètre plus petit.

Le prix

Si vous débutez dans la plongée, vous n’avez peut-être pas envie de dépenser une fortune pour votre premier détendeur. Et ce n’est pas grave ! Il existe de nombreux détendeurs de haute qualité, quel que soit votre budget.

Si le coût est un facteur important pour vous, commencez par sélectionner quelques modèles dont le prix reste dans votre budget. Ensuite, comparez leurs caractéristiques. Vous devez acheter le détendeur qui répond le mieux à vos besoins de plongée, même si vous devez attendre quelques mois de plus pour l’acquérir. Ne faites jamais d’économies sur la construction ou la fabrication pour économiser quelques euros.

Bien qu’ils puissent sembler être une bonne affaire, les « packs » de détendeurs qui comprennent une source d’air de rechange et un manomètre ne constituent pas toujours une bonne affaire. Vous avez souvent mieux fait de choisir ces articles individuellement.

Les autres options à considérer

Débit réglable

Si vous prévoyez de plonger dans des conditions difficiles, il vous faut un détendeur à la hauteur de la tâche. Le débit d’air réglable vous permet d’augmenter et de diminuer la quantité d’air délivrée par respiration en tournant un bouton externe. Cela vous permet d’économiser de l’air lors des plongées moins exigeantes et de lutter contre la fatigue en fournissant de l’air supplémentaire lorsque vous en avez besoin.

Interrupteur de pré-plongée

Un interrupteur de pré-plongée vous permet de réduire le débit d’air de votre détendeur. Il est ainsi facile d’empêcher le flux libre lorsque vous entrez dans l’eau et lorsque vous attendez en surface. Cette fonction réduit le stress avant la descente et aide à conserver l’air. Un interrupteur de pré-plongée est particulièrement utile si vous plongez dans des conditions de surface défavorables, telles que des vagues et des déferlantes.

Joints pivotants

Certains détendeurs utilisent un joint pivotant pour fixer le deuxième étage à son tuyau. Cette flexibilité supplémentaire prévient la fatigue de la mâchoire car elle réduit la tension du tuyau de votre détendeur et l’empêche de tirer sur votre bouche. Les joints pivotants permettent également une plus grande amplitude de mouvement sous l’eau et évitent les tensions dans la tête et le cou.

Système d’échappement réglable

Les systèmes d’échappement réglables vous permettent de contrôler le flux de bulles que vous expirez pendant la plongée. Cette fonction est particulièrement utile si vous êtes un photographe sous-marin car elle réduit les perturbations dans l’eau autour de vous. Moins de bulles près de votre appareil photo signifie une diminution de la rétrodiffusion et de la turbidité, ce qui peut améliorer la clarté de vos photos.

Premier étage à tourelle

Une tourelle est un premier étage vertical, en forme de tour. Certains plongeurs trouvent cette configuration plus confortable et plus polyvalente qu’une valve horizontale traditionnelle car elle permet un acheminement facile et ergonomique de vos tuyaux. Les premiers étages à tourelle sont plus pratiques pour les plongeurs techniques, en combinaison sèche et en sidemount.

Intégration d’air sans fil

Si vous souhaitez ajouter un ordinateur de plongée à air intégré à votre équipement, vous aurez besoin d’un détendeur avec 2 ports haute pression. Les ordinateurs de plongée sans fil utilisent un émetteur Bluetooth qui se fixe au premier étage de votre détendeur. Cet émetteur lit la pression de la bouteille comme un manomètre traditionnel. Il transmet ensuite ces informations à un écran monté sur le poignet. 

detendeur-plongee-meilleur

Comment entretenir votre détendeur de plongée ?

Ça y est, vous avez acheté votre premier détendeur de plongée, et vous souhaitez le conserver le plus longtemps possible. Alors veillez bien à son entretien ! Il existe trois considérations spéciales dans l’entretien du détendeur et de ses composants. 

Pour commencer, le rinçage. Utilisez un petit jet d’eau douce, en veillant à ce que le bouchon de protection du 1er étage soit fermement en place ou que le 1er étage reste attaché à la bouteille. Ne laissez surtout pas d’eau pénétrer dans l’arrivée d’air haute pression, la partie qui se connecte au robinet de la bouteille.

Ensuite, rincez les deuxièmes étages à l’eau mais n’appuyez pas sur le bouton de purge. Ceci risquerait de faire remonter de l’eau dans le tuyau vers le 1er étage.

Enfin, les détendeurs exigent une remise en état régulière effectuée par un professionnel tous les ans, ou tous les deux ans. Une sorte de “révision” comme pour votre voiture. Il faudra effectuer cette remise en état même si le détendeur semble fonctionner correctement. Mieux vaut prévenir que guérir.

Dernier conseil, n’utilisez pas un détendeur dans les situations suivantes :

  • Vous ressentez une forte résistance à la respiration
  • Il semble endommagé ou ne pas fonctionner correctement
  • Il présente des rentrées d’eau

Faites-le inspecter et réparer par un professionnel.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles dans la même thématique

Les meilleures palmes pour la chasse sous-marine et l’apnée

Trouver les meilleures palmes de plongée peut s'avérer une décision difficile, et elles ne sont peut-être pas le centre d’intérêt principal lorsque vous vous procurez tout l'équipement nécessaire. Mais elles sont l'un des achats les plus importants que vous pouvez...

Ordinateur de plongée : Le guide d’achat

Vous êtes à la recherche du meilleur ordinateur de plongée dans les limites de votre budget. Les attentes et les besoins sont différents pour les plongeurs débutants, les plongeurs confirmés et les plongeurs techniques. Les plongeurs débutants peuvent probablement...

Choisir le meilleur drone sous-marin

Si vous souhaitez explorer des épaves, effectuer des contrôles sur votre propre bateau, vous rapprocher de la nature aquatique ou agrémenter vos sorties de pêche, il vous faut l'un des meilleurs drones sous-marins. Également connus sous le nom de “ROVs” (Remote...

Arbalètes de chasse sous-marine – comment choisir ?

Tout au long de l'histoire, la chasse sous-marine a existé comme étant l’un des nombreux moyens de mettre de la nourriture sur la table. Récemment, elle est devenue de plus en plus populaire et est désormais considérée comme un sport. Contrairement à nos ancêtres, qui...

Les meilleurs masques de plongée

Sans nos masques de plongée, nous ne serions guère plus que des explorateurs aveugles du monde sous-marin. Un masque nous permet de voir toute la magie des récifs, des épaves et des créatures que nous avons le privilège de pouvoir observer. Un masque de plongée est...

Comment choisir ses gants et chaussons de plongée ?

Plongez-vous avec des gants ? Si vous n'êtes pas plongeur depuis longtemps, vous pensez peut-être que les gants ne sont utilisés que dans l'eau froide. Mais il existe de nombreuses raisons de plonger avec des gants, quelle que soit la température de l'eau dans...

Scooter sous-marin : Le guide d’achat

Qu'est-ce qu'un scooter sous-marin ? Tout d’abord, un peu d’histoire ! Il faut savoir que les scooters sous-marins ont été inventés à des fins militaires, et ce pendant la Seconde Guerre mondiale. L'idée était d'étendre la distance et/ou la profondeur de plongée des...

Gilet stabilisateur – Guide d’achat

Sous l'eau, un gilet stabilisateur (ou gilet de plongée) vous aide à obtenir une flottabilité neutre pendant la plongée, ce qui vous permet d'explorer en toute sécurité les profondeurs de l'océan et ses merveilles. En outre, le gilet stabilisateur vous permet de...

Monopalme : Le guide d’achat

Si vous pouvez porter une monopalme pour nager comme une sirène, sachez qu’elles sont également très utiles pour un entraînement beaucoup plus sérieux. Elles constituent un excellent moyen d'apprendre et de maîtriser le “coup de pied du dauphin”. Mais surtout, elles...

Devenir plongeur professionnel

La plongée peut être un passe-temps de week-end ou de vacances pour vous comme pour la plupart des pratiquants. Ou peut-être souhaitez-vous aller plus loin, comme le font certaines personnes, et choisir de devenir un plongeur professionnel. L'avantage de cette...

Pin It on Pinterest

Share This